CeRNET > Textes en performance > Programme > Véronique Henninger

Textes en performance
Colloque international
Genève, 27-29 novembre 2003

Véronique Henninger, Genève
Fonctionnement de l'oeuvre et variations du sens dans les éditions illustrées des Chants de Maldoror

Redécouvert par le mouvement surréaliste, le texte poétique des Chants de Maldoror a inspiré au 20e siècle de nombreuses éditions illustrées. Texte, livres illustrés, etc., l'oeuvre des Chants de Maldoror s'incarne donc dans des objets esthétiques divers. Au sens le plus large, une telle oeuvre peut être considérée comme plurielle; en effet, compte tenu de la variété de ses objets d'immanence et de la diversité des contextes de réception, elle est susceptible de présenter des significations sensiblement différentes.

Interprétation en acte, le processus de l'illustration apparaît comme un moyen de faire fonctionner le texte poétique, c'est-à-dire qu'il constitue une forme d'implémentation au sens où la définit Nelson Goodman. Je décrirai donc brièvement le mode de symbolisation de ces illustrations, soit la façon dont certains traits ou propriétés constitutifs du texte poétique sont retenus, accentués ou exemplifiés par l'artiste illustrateur.

En me fondant sur quelques exemples récents, j'analyserai enfin l'exposition des éditions illustrées des Chants de Maldoror comme nouveau mode de fonctionnement de l'oeuvre. Certes, en créant des rapports de sens inédits entre telle occurrence des Chants de Maldoror et d'autres objets esthétiques, le dispositif de l'exposition contribue à faire fonctionner l'oeuvre; mais, d'une façon paradoxale, ce contexte crée simultanément de nouvelles contraintes qui aboutissent à une manifestation en fait partielle de cette oeuvre et favorisent l'émancipation de l'image par rapport au texte.